Présentation

 

« Henri IV » est l'un des plus anciens établissements d'enseignement secondaire de la Dordogne.

Le Collège de Garçons est né d’une promesse de Charles IX en 1564. Créé dans le quartier du Queyla - ou Cayla- (rue du Pont Saint-Jean) il s’est déplacé rue du Collège, (vers la rue Saint-Esprit) puis rue Lakanal en1868. Il est inauguré le 9 Août 1869. Il conduisait alors de la classe enfantine jusqu’au baccalauréat et possédait un internat. L’appellation Collège Henri IV date de 1943. Il regroupe alors des élèves de la 6e à la terminale. La partie Lycée est transférée à Maine de Biran en 1969. Il accueille désormais chaque année environ 550 élèves.

Le bâtiment, construit au milieu du XIXe en périphérie de la ville et rénové au début du XXIe siècle par le Conseil Général, se situe aujourd'hui au centre de la cité. Il s'organise autour de trois cours carrées bordées d'arcades. La cour centrale, traversée par un pont passerelle de métal et de toile qui allie architecture moderne et architecture de pierre, symbolise ce que doit être ce collège : une institution scolaire garante des traditions, des valeurs de la République et porteuse d'un enseignement moderne tournée vers l'avenir.

Chaque année le collège accueille 19 divisions et une classe ULIS. Le collège est équipé de 26 salles de classes, d'une salle multimédia et d'une salle informatique. Deux gymnases, un dojo et un plateau d'évolution permettent aux élèves de pratiquer les activités physiques et sportives. Un ramassage est également organisé afin de leur permettre de se rendre à la piscine ou au stade de Picquecailloux. Le CDI, la salle polyvalente, la salle d'étude et le foyer accueillent les élèves sur les heures libres. Les élèves peuvent participer à des activités sur le temps du midi : chant, UNSS, théâtre, atelier divers...

Chaque soir des études sont organisées afin de permettre aux élèves de travailler au calme avec l'aide d'un adulte.

Toutes les conditions sont donc réunies pour permettre la réussite de nos élèves à qui nous laissons méditer cette pensée de Confucius (philosophe Chinois VIe siècle av. JC) :

" Apprendre sans réfléchir est vain, réfléchir sans apprendre est dangereux ".